La nomade qui aimait les chats

Notre amie Renée nous a quitté hier. Difficile encore de le croire et encore plus de l’accepter.

De Renée Wathelet une bonne amie, je retiens joie, bonheur et extrème bonté.

J’ai discuté avec elle via Skype il y a seulement quelques jours. Nous parlions de notre visite éventuelle, Kim et moi-même, à Isla Mujeres, l’Ile qu’elle avait récemment adoptée pour de bon. Son dernier billet reflète bien pourquoi elle avait décidé de s’y installer en permanence. D’ailleurs, voici sa dernière photo Flickr, prise encore hier matin :

3928902574_9538472347

Parlant d’adoption. Renée adorait les chats. Que ce soit à Montréal ou Mexique, elle partageait son domicile avec ses chats. Elle était dévouée à aider le docteur Delfino Guevara et sa clinique vétérinaire Clinica de Chipie sur son île d’Isla Mujeres. Un autre blogue de Renée, Petits minous et gatitos en fait foi :

Être un chat au Mexique n’est pas toujours chose facile. Nous, les chats de l’Isla Mujeres, sommes privilégiés: depuis quelques années, le Dr. Delfino Guevara s’occupe de nous tous à sa Clinica de Chipie, que nous ayons ou non une famille. Bien sûr, il soigne aussi les chiens et les autres animaux de l’île!

Ce n’est pas facile pour les chats parce que plusieurs sont abandonnés ou maltraités pour causes d’ignorance ou de bêtise humaine. Les chats ne sont généralement pas vaccinés et opérés, ce qui exacerbe le problème. Heureusement, Dr. Delfino fait de son mieux pour essayer d’aider les chats abandonnés, les vacciner et les opérer. Idéalement, il faut leur trouver une famille d’adoption. Une page Facebook est aussi dédiée aux chats de l’île.

Tout ça pour dire que depuis près d’un an, je suis l’heureux propriétaire adoptif de Leeloo, un chat rescapé du Mexique. C’est Renée qui s’est chargé, avec son amie Line, de faire immigrer Leeloo à Montréal. Même chose pour notre bon ami commun, Philippe Martin, qui a adopté Coba avec qui il était tombé en amour lorsqu’il avait visité Renée sur son île mexicaine.

Voici Leeloo et Coba à l’aéroport YUL lorsque Renée, Kim et moi-même étions allé accueillir Line et nos deux nouveaux résidents félins (Kim, Renée et Line sur la photo) :

IMG_0392

Voici Leeloo qui découvrait son nouveau maître:

IMG_0397

Pour terminer, en essayant de vivre notre deuil, je ne peux qu’avoir des pensées pour sa famille et ses enfants que je ne connais pas vraiment. Ce que je sais, c’est que ses enfants ont eu une mère qui personnifie la joie de vivre et la bonté. Je leur offre mes plus sincères condoléances.

5 thoughts on “La nomade qui aimait les chats

  1. Billet très touchant Jérôme. Mes condoléances à toi ainsi qu’à tous les amis de Renée. J’ai eu l’occasion d’échanger quelques tweets notamment à propos de chat. Et oui, comme toutes les personnes adorant les chats, j’ai déjà twitter quelques photos de mes chats et Renée avait souvent un mot gentil et un commentaire.
    Je ne la connaissais pas vraiment mais le peu que je savais d’elle (via Twitter) me donnait l’impression que c’était une personne profondément bonne.

  2. Bonjour Jérôme,

    Je ne connaissais pas Renée personnellement, mais je la “suivais” via Twitter et son blogue. Cette nouvelle m’a beaucoup attristée.
    Étant également une personne qui adore les chats, que pensez-vous d’envoyer des fonds à la Clinica de Chipie, à la mémoire de Renée?
    Je lance cette idée, comme ça, dans l’univers… je me dis que c’est certainement un geste qeu Renée apprécierais.

  3. salut, merci de te lire et surtout de lire des tres tres jolies lignes sur notre amiee, qui,bien sur, va rester ici
    avec nous. J’ai ses chats a la clinique et nous allons chercher de les placer parce que ils ont en etat de shock aussi mais nous lui donons de calins et amour dans le possible, parce que nous avons 25 chats a la clinique….
    Merci encore pour tes commentaires….

    Ma xochitl otli…. dr. Delfino Guevara

  4. Elle nous a laisser le plus beau des cadeaux, un petit chat de l’ile. Au moment ou j’écris, Cobà est là couché sur le bureau, il ronfle, il est drôle, j’ai beaucoup de plaisir avec lui.
    @Delfino, dis-nous comment on pourrait t’aider

  5. Sonia

    Salut Jérôme,

    Ton texte m’a beaucoup touché. Je suis très bouleversée depuis cette triste nouvelle. Je ne cesse d’imaginer dans tous les sens ce que Renée a pu vivre, la pauvre. J’étais là, chez elle, il y a à peine 2 mois. J’ai passé de très beaux moments avec elle et je suis très reconnaissante d’avoir eu la chance de la connaître. Je vais à Isla dans environ 2 semaines, et je n’ai même pas eu la chance de lui faire la surprise… J’irai chez elle, marcher sur sa plage, pour lui faire mes adieux. J’irai également visiter Delphino, et lui apporter des jouets pour les chats. J’avais l’intention de raporter un/des chats de Renée mais je ne sais pas si ça fonctionnera avec la compagnie aérienne. Contactez-moi si je peux faire quelque chose. Mes plus sincères condoléances à tous ses proches. Sonia Labrie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>